Cette Mélanine non esthétique...

Dernièrement, en parcourant l'un des nombreux magazines américain auxquels je suis abonnée, je suis tombé sur un article pas si banal. Au départ je l'ai même ignoré en me disant : encore des histoires de fille, mais quelques heures plus tard, je suis revenue dessus car je sentais comme un malaise en moi.
Tamar Braxton, la soeur de la célèbre Toni, sous entendait que Nicki Mirage Minaj avait un problème avec sa négritude, que cette dernière devait faire plus attention à ses choix capillaire. Hilarant n'est ce pas ? venant d'une femme qui au fil des années est passé du type afro-américaine à dominican-whity wanna be!!!.
Le mal être dont elle parle, cette envie de gommer cet héritage africain n'est peut-être pas celui de sa consoeur mais bien le sien. Non je ne suis ni psychologue, ni psychiatre et encore moins" mentaliste", je ne viens surtout pas défendre la dite Minaj, et il ne s'agit nullement ici de leur jeter la pierre à ces artistes qui choisissent de vivre leur vie d'une manière qui nous déçoit parfois, nous autre spectateurs.  
Je ne cherche pas de coupable pour cette épidémie qui a envahit l'Afrique toute entière, je ne fais que constater. Quand j'étais plus jeune que je ne le suis aujourd'hui, je pensais que seule les femmes de chez moi (Brazzaville/Kinshasa) se ruinaient pour avoir des peaux couleur jus d'orange, mais le temps et mes différents voyages m'ont prouvé le contraire. Il ne s'agit plus seulement d'enlever cette mélanine qui assombri leurs existences, mais bien de gommer tous les traits typiquement négroïde pour au final ne ressembler à rien. Quel message la jeune génération va t-elle tirer de tout ça ? je sais que l'éducation se fait à la maison, mais les artistes sont aussi une sources d'inspiration, un complément non négligeable dans la conception de soi.
Toute la communauté est gangrené, ce qui rend la tache encore plus ardue. Quel membre doit-on amputer en premier, les médias ? à l'heure ou tout le monde crie et écrit partout sur la beauté de la femme noire ? Dites moi docteur serait-ce un syndrome de Stockholm ? l'éternel traumatisme post esclavage/colonial ? puisqu'il faut toujours trouver un coupable au lieu chercher une solution plus durable. Disons que c'est le libre arbitre. Je lis ça et là que chacun fait ce qui lui plaît, que le blanchiment et l'éclaircissement de la peau sont des choix esthétiques, ok, que la beauté est subjective, vrai, mais je suis parfois dépassé quand je tombe sur des vidéos comme celle-ci.
Je ne vous apporte aucune solution avec mes écrits, j'en ai bien conscience, je viens vous demander de m'aider à comprendre, à me dire ce que vous en pensez les YGB, je suis un peu dépassé...
Je reviendrai avec des histoires plus simples, à tantôt les amours.


CONVERSATION

4 commentaires:

  1. J'aime ton article car il est neutre et non judgemental.
    C'est un phenomene qui est tres controverse et tres delicat et quand cela finit en debat cela devient explosive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà essayé d'en parler dans un cercle réduit dernièrement et le résultat a été navrant. Il y a beaucoup de souffrance, des peines sans nom et un peu d'ignorance aussi. Mais rien que l'on ne pourrait pas surmonter si on parvient à se comprendre et pour ça, je ne désespère pas.

      Supprimer
  2. je suis croyante et pratiquante j'ai des idées peut être arrêtées sur ce sujet je me tairai donc ici, comme on dit on saura tous à la fin de tout ceci où ça mènera! et qui dira ah! si je savais!
    mais je pense que il faut une cure de culture du soi, c'est visible sur nous mais les asiates les européennes bref latino j'en passe le font aussi, ah! cette histoire de beauté finalement! c'est tellement facile de changer en apparence , au lieu de se connaître...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'entends des soeurs me dire que ce sont des choix esthétique, d'autres conclure sans même prendre le temps d'écouter que c'est un rejet de sa propre image et de sa "race", et moi je veux juste que les gens qui traversent tout cela mettent des mots à eux sur des gestes et des choix qu'ils font. je ne m'érige pas en juge ou donneuse de leçon, je veux simplement assouvir cette faim de compréhension, oui je veux aller au dela du visible, c'est bête mais c'est ça...

      Supprimer

Fourni par Blogger.