Chiwetel Ejiofor

Fils d'un médecin et d'une pharmacienne nigérians, Chiwetel Ejiofor monte sur les planches dès l'âge de 13 ans. Adolescent, il incarne Jules César et Othello dans le cadre du National Youth Theatre avant d'intégrer la London Academy of Music and Dramatic Art. En 1997, Steven Spielberg lui confie un rôle de traducteur dans Amistad, sa première apparition au cinéma. Héros en 2000 d'une comédie policière avec Thandie Newton (It was an accident), il préfère cependant enchaîner les pièces de théâtre, de Peer Gynt à Romeo et Juliette, pour lesquelles il obtient plusieurs récompenses et les éloges de la critique.
En 2002, Stephen Frears offre à Chiwetel Ejiofor le rôle qui le fera connaître du grand public, celui d'Okwe, un immigré clandestin travaillant comme taxi le jour et réceptionniste la nuit, dans Dirty Pretty Things. Empruntant à différents genres du thriller au film social, avec un soupçon de romantisme, cette œuvre permet à l'acteur de révéler l'étendue de son répertoire. La suite de sa carrière témoigne d'ailleurs d'un bel éclectisme : après le léger Love actually et le trouble Une souris verte..., ce comédien subtil joue les scélérats dans Quatre frères de John Singleton et Serenity, et campe une drag queen dans Kinky boots. Toujours à l'affût de jeunes talents, Woody Allen lui offre le rôle d'un élégant pianiste qui fait fondre Radha Mitchell et Chloë Sevigny (Melinda et Melinda, 2004), tandis que le chantre de la cause noire, Spike Lee, le dirige à deux reprises (She hate me puis Inside man, 2006).
Après avoir joué deux seconds rôles dans deux films marquants (Les Fils de l'homme et American Gangster), Chiwetel Ejiofor prête ses traits au personnage principal de Redbelt en 2008, celui d'un maître de jiu-jitsu qui est amené, malgré lui, à participer à un tournoi d'arts martiaux. L'année suivante, il partage l'affiche du film catastrophe 2012, mis en scène par un spécialiste en la matière, Roland Emmerich (Le Jour d'après, Independence Day). De plus en plus sollicité, il rejoint Angelina Jolie dans Salt (2010), un film d'action et d'espionnage dans la veine des Jason Bourne.
Ce qui m'emmène à vous parler de ce talentueux acteur plutôt que de vous présenter individuellement chaque projet dans lequel il apparait, c'est que son actualité est très chargée, pour notre plus grand plaisir bien entendu. J'ai donc opté pour cette mini biographie qui vous prouve si besoin est que ce charmant monsieur est là pour durer, en tout cas c'est tout le mal que nous lui souhaitons. Passons donc  précisémentt à son actualité. Commençons par le très attendu 12 years a slave qui ne cesse de récolter des éloges partout ou il est projeté, ce qui a pour conséquence d'accroître mon impatience. Toutes mes excuses à mes lecteurs qui ne comprennent pas l'anglais, mais aucune bande annonce en VF n'est disponible pour le moment. Sa sortie en France est prévue pour janvier 2014.


Il fera ensuite l'actualité grâce au film Half of a yellow sun du réalisateur Nigérian Biyi Bandele dont c'est le tout premier long métrage. Le scénario est basé sur le roman du même titre de l'écrivaine Nigériane Chimamande Ngozi Adiché. Bien que l'idée d'une adaptation cinématographique ne soit pas mauvaise en soit, je reste assez sceptique quant au rendu final. J'ai bien souvent été déçu par les passage sur grand écran des oeuvres qui m'avaient emporté, je croise donc les doigts et en attendant le verdict final, je vous laisse la bande annonce du film.

Les deux autres projets dans lesquelles il devrait apparaitre ne sont pas pour me déplaire. Il est en effet pressentie pour incarner l'activiste et roi de l'Afrobeat monsieur Fela Kuti dans un biopic qui à la base devait être dirigé par Steve McQueen avec lequel il a travaillé sur 12 years a slave, mais au dernières nouvelles, la direction du film aurait été confié à Andrew Dosunmu dont je vous présentais le premier long métrage ici.
Il devrait par la suite reprendre son rôle du charismatique premier ministre Congolais monsieur Patrice Lumumba d'après l'oeuvre d'Aimé Césaire Une saison au Congo, qui met en scène les derniers mois de la vie de ce héros dans la période de transition vers l'indépendance du Congo belge. Un rôle qu'il avait déjà joué sur scène sous la direction de Joe Wright. Le tournage devrait commencer sous peu à Kinshasa.
Un acteur à suivre de près n'est-ce pas ? moi en tout cas j'ai fais ce choix là et je le partage avec vous les amours. Ce sera tout pour le moment, pensez à vous protéger en sortant et à tantôt les YGB.
xoxo

CONVERSATION

2 commentaires:

Fourni par Blogger.