Soirée d'ouverture du Fespam

La neuvième édition du Festival Panafricain de Musique s'est tenu à Brazzaville la capitale de la république du Congo du treize au vingt juillet dernier. Cet événement qui à lieu tous les deux ans a pour objectif de promouvoir la culture musicale africaine et celle de sa diaspora. L'une des particularité de cette édition a été la diversification des sites, qui a permis au plus grand nombre de Brazzavillois de gouter aux joies de cette grande manifestation. Onze lieux ont en effet été choisit pour prés de soixante dix spectacles dans les quatre coins de la capitale.
La cérémonie d'ouverture a eu lieu le Samedi treize juillet sur la scène d'un stade Felix Eboué noir de monde. Notre hôte de la soirée Monsieur Médard Milandou, a introduit le président de la république Monsieur Denis Sassou Nguesso qui a déclaré ouverte les festivités en compagnie du ministre de la culture et des arts Monsieur Jean Claude Gakosso.
Le spectacle a commencé avec ce ballet de danseur venu du Brésil, une représentation si captivante qu'en en redemandait encore.
 
Monsieur Claudy Siar AKA "toi même tu sais" nous a demandé d'applaudir comme il se doit l'une des marraines de l'événement dont c'était le deuxième passage au Congo après vingt ans. Elle avait vraiment sa place dans ce show qui rendait hommage au peuple Sud Africain et plus particulièrement à celui qui symbolise la lutte et la liberté de cette nation arc-en-ciel à savoir Monsieur Nelson Mandela. C'est donc sous les applaudissement d'un public conquis qu'est apparu sur scéne Maman Yvonne Chaka Chaka.


Preuve que le Fespam est vraiment un moment de partage, avant la fin de son spectacle Maman Yvonne a invité sur scène quelques uns de ses confrères qui se trouvaient à l'autre bout du stade pour une improvisation qui nous a tous ravi. 
Ici avec Mbilia Bel, qui ne rate jamais une occasion de faire le show, nous avons eu droit à des jeux de rein endiablé.
Que dire de cette danse de lolo à laquelle Felix Wazekwa assiste sourire aux lèvres ? on imagine le crépitement de ses yeux derrières ses lunettes noir.
Et quand Tshala Muana, la reine du mutuashi vient se joindre au show la température grimpe tellement , que ça devient chaud brulant. Jeux de rein, jeux de fesse et les hommes perdent la tête.
Comme j'aurais aimé filmé tout ça pour vous...
Les Bana C4 sont venu danser et toute la jeunesse hurlait de joie, je vous assure que si je ne suis pas sourde à ce jour, c'est simplement parce que je suis bien née.
Ensuite Werasson est monté sur scène. Sans mentir je n'ai pas trop saisi le but de sa venu, il a fait du bruit mais à aucun moment je ne l'ai entendu chanter sauf peut-etre pour intimer un de ses chanteurs à demander une audience auprès du chef de l'état...première déception de la soirée!!!
Place au dépaysement pour moi avec ce groupe Ethiopien dont les danseuses étaient fantastique. Je ne sais toujours pas comment se nomment les pas de danse qu'elles exécutaient mais c'était rafraichissant.
Enfin place à Roga Roga et à son show à la guitar. Je suis un peu resté sur ma faim car j'attendais plus de chant et moins d'egotrip, d'autre part les paroles d'un de ses titres à venir étaient d'une vulgarité telle que j'ai préféré arrêter là ma soirée Fespam car je n'en pouvait vraiment plus. Et les P-Square dans tout ça ? je les ai suivi à la télé et vous comprendrez donc que je ne les ai pas photographié.
En résumé le moment à ne surtout pas rater c'était la prestation de maman Yvonne et je savais que d'autres spectacle étaient à venir et croyez moi j'ai prié, mais vraiment prié pour que les artistes des jours suivant soient plus généreux. 

Puisque je ne peux pas vous montrer toutes les photos ici, comme toujours je vous invite à vous rendre sur la page Facebook du blog ou tout un album vous attend. Ce sera tout pour le moment les amours à tantôt et surtout n'oubliez pas : sortez couvert les YGB.
xoxo

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.